Enquête utilisateur
Terminale STL - SPCL

Dossiers scientifiques et questions/réponses - Accompagnement du programme


 

Présentation

Cette page propose des liens vers les ressources de CultureSciences-Chimie développées dans le cadre des nouveaux programmes de Terminale STL spécialité Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire (rentrée 2012) - Module Chimie et développement durable
 

Ce programme est disponible en version pdf : Programme de Terminale STL - Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire - SPCL

 

I. Synthèses chimiques

 

II. Analyses physico-chimiques

[1] Mise en évidence de la conductivité des ions

[2] Echelle de teinte et papier-pH

 

II.4. Dosage par titrage

[1] Titrage colorimétrique d'un acide fort par une base forte

[2] Titrage colorimétrique d'un polyacide par une base forte

[3] Les indicateurs de pH

[4] Un indicateur coloré acido-basique naturel : le chou rouge.

 

II.5. Capteurs électrochimiques

[1] Travail électrochimique et réactions aux électrodes

[2] L'Or - Cyanuration : dissolution de l'or par l'eau ?

[3] Cellules électrochimiques : aspects thermodynamiques et cinétiques

[4] La bouteille bleue



Et plus généralement, l'ensemble des ressources du dossier Activation - électrochimie

 

II.6. Choix d'une technique d'analyse

 

Les nombreuses ressources du dossier : Analyse et caractérisation vous seront utiles pour illustrer cette partie du programme !

 

 

Et également : Ne pas hésiter à demander le déploiement de l'expo' Chimie2.0 au sein de votre établissement (ou lorsque les laboratoires du CNRS rencontrent les lycées sur l'Énergie, le Développement Durable, la Santé etc ...)

 
 
Articles du programme de Terminale STL - SPCL
Les Composés Organiques Volatils (COV) sont définis par une directive de la Communauté Européenne comme les composés contenant du carbone et de l'hydrogène, ce dernier pouvant être substitué totalement ou partiellement par d'autres atomes (halogènes, oxygène, soufre, phosphore ou azote). Les effets indésirables des COV sont multiples : contribution à la destruction de la couche d'ozone troposphérique et à l'effet de serre, mais aussi effets néfastes sur la santé des personnes (maladies respiratoires, effets cancérogènes et mutagènes) et générateurs d'odeurs.
  Article rédigé par Georges Grévillot (Directeur de recherche au CNRS, Laboratoire des Sciences du Génie Chimique - CNRS - ENSIC, Nancy), relu par Valéry Prévost (professeur CPGE au Lycée Corneille à Rouen).     Table des matières I. Introduction...
Le prix Nobel 2003 récompense deux chercheurs dont « les découvertes ont permis d'élucider la façon dont les sels (des ions) et l'eau sont transportés à travers la paroi de nos cellules ». En effet, les lauréats nous ont ouvert les yeux sur une merveilleuse famille de machines moléculaires : les canaux, barrières hydriques et ioniques, nécessaires au bon fonctionnement des cellules.
  Article rédigé par E. Florentin (professeur agrégée), basé sur les communiqués de presse et les informations de l' Académie Royale des Sciences de Suède, relu par L. Jullien ( Laboratoire d'Ingénierie de la molécule et des systèmes moléculaires organisés - CNRS UMR 8640 - Dé...
Parmi les méthodes à la disposition du chimiste pour l'analyse structurelle, la résonance magnétique nucléaire (RMN) et l'infrarouge (IR) jouent des rôles complémentaires : la RMN permet de connaître l'enchaînement des atomes, l'infrarouge les groupes fonctionnels présents dans les molécules. Même si au cours des dernières décennies la RMN a fait d'énormes progrès, en particulier à l'aide des techniques pulsées à transformée de Fourier, l'infrarouge reste parfois le seul moyen de lever les ambiguïtés pouvant subsister quant à la structure d'une molécule.
  Article rédigé par Dominique Gennet (étudiant en thèse - Laboratoire de Synthese Organique (DCSO) - Ecole Polytechnique), relu par Christian Ley (Maître de Conférence à l'ENS - UMR 8640 - Processus d'Activation Sélectif par Transfert d'Energie Uni électronique ou Radiative (PASTEUR) - Groupe de Photochimie...
Dès 1853, Dubrunfaut propose d'utiliser la dialyse (sans la nommer) pour séparer industriellement les sels de potassium (chlorure et nitrate) du saccharose des mélasses dont ils gênent la cristallisation ; la membrane utilisée était en parchemin et cet auteur montre que le saccharose traverse cinq fois moins vite que le chlorure de potassium. C'est en 1861 que Graham utilise plus largement ce procédé et lui donne le nom de dialyse ...
  Article rédigé par C. Cun (Centre de recherche et de contrôle des eaux de Paris (CRECEP), Paris), relu par H. Soyer (professeur agrégée à l'ENS, Paris).   Table des matières I. Un peu d'histoire... II. Dialyse et autres techniques III. Techniques é...
L'adsorption est un phénomène de surface universel. En effet, toute surface est constituée d'atomes n'ayant pas toutes leurs liaisons chimiques satisfaites. Cette surface a donc tendance à combler ce manque en captant les atomes et molécules passant à proximité. Les chimistes travaillant sur des réactifs de très haute pureté savent bien la difficulté qu'il y a à éliminer les impuretés adsorbées sur la surface interne de leur montage.
Article rédigé par Serge Moreau (Expert groupe Air Liquide - Adsorption et adsorbants), relu par Hélène Soyer (professeur agrégée à l'ENS).     Table des matières Introduction Physisorption et chimisorption Les grands types d'...
L'eau est abondante sur terre, elle représente 1380 millions de km3. L'essentiel toutefois est constitué d'eau de mer (97,2 %) et de glace (2,15 %) inutilisables directement. L'eau douce, facilement disponible (lacs, fleuves, certaines eaux souterraines), ne représente que 0,07 % de la ressource totale soit environ un million de km3. Mais la répartition de cette eau est très inégale.
  Article rédigé par Viviane Renaudin (Maître de conférences au Département Génie Chimique, Génie des Procédés de l'IUT de Nancy Brabois, Université Henri Poincaré et chercheur au LSGC (Laboratoire des Sciences du Génie Chimique), CNRS, Nancy), relu par Guillaume Champion (professeur agrég...
A partir d'une transformation physico-chimique quelconque, l'auteur exprime le quotient de réaction. Du cas général, l'auteur tire différentes expressions de ce quotient de réaction selon les hypothèses d'état des constituants chimiques intervenant dans la transformation. 
  Article rédigé par E. Florentin (professeur agrégée), relu par L. Jullien (Laboratoire d'Ingénierie de la molécule et des systèmes moléculaires organisés - CNRS UMR 8640 - Département de chimie de l'ENS).   Table des matières...
Au moment de l'ajout de la solution de permanganate acidifiée, on observe un trouble brun (MnO2(s)) dans les tubes contenant l'alcool primaire et l'alcool secondaire. Dans le cas de l'alcool tertiaire, la solution reste rose quelques secondes avant que le trouble brun apparaisse.
  Séquence expérimentale rédigée par Marine Escaffre (agrégée préparateur à l'ENS), relue par Edith Florentin (professeur agrégée).     Table des matières Introduction I. Quels sont les alcools qui réagissent avec le permanganate de...
Le contact entre l'eau et le plomb métallique donne inévitablement lieu à des phénomènes de corrosion dont l'ampleur dépend aussi bien des propriétés physico-chimiques du fluide que des caractéristiques du réseau. Dans le cas de tuyaux anciens entartrés, la contamination de l'eau par dissolution partielle des phases minérales déposées sera gouvernée par ces mêmes facteurs.
  Article rédigé par Michel Meyer (Chargé de recherche - Laboratoire d'Ingénierie Moléculaire pour la Séparation et les Applications des Gaz (LIMSAG) - UMR 5633 - Université de Bourgogne), relu par Claude Mesnil (professeur CPGE au lycée Hoche, Versailles). Cet article fait partie du dossier pluridisciplinaire sur l'eau...
Schématiquement, l'eau évolue entre trois secteurs : les océans (l'hydrosphère), l'atmosphère et les sols (lithosphère). La terre recevant l'énergie solaire, l'hydrosphère chauffée s'évapore, conduisant à la présence d'eau dans l'atmosphère. Cette eau, suite à un refroidissement de l'air, se condense en gouttes ou cristaux de glace et se retrouve précipitée sous forme de pluie, neige ou grêle sur la lithosphère ...
  Article rédigé par C. Cun (Centre de recherche et de contrôle des eaux de Paris (CRECEP), Paris), relu par H. Soyer (professeur agrégée à l'ENS, Paris). Cet article fait partie du dossier pluridisciplinaire sur l'eau.   Table des matières Article Bibliographie...