Chimie et questions de société
Plus personne ne conteste aujourd'hui l'impact positif de la consommation de fruits et légumes sur la santé. Consommés en quantité suffisante (environ 600 g/jour), ils participent à la prévention des principales pathologies qui affectent nos sociétés occidentales : cancers, maladies cardio-vasculaires, ostéoporose ou obésité ...
  Article rédigé par Augustin Scalbert (Laboratoire des maladies métaboliques et micronutriments, INRA, Centre de Recherche de Clermont-Ferrand/Theix), relu par Edith Florentin (professeur agrégée). 1 avril 2004   Table des matières...
Les principaux éléments qui constituent les molécules naturelles sont généralement présents sous forme de plusieurs isotopes stables. La différence entre les deux types d'isotopes provient du nombre de neutrons, plus élevé pour le premier, qui induit une masse atomique supérieure. L'écart de masse entre les isotopes d'un élément chimique peut être suffisant pour modifier les propriétés physiques et chimiques des molécules fabriquées à partir de différents isotopes.
  Article rédigé par Gérald Remaud et Serge Akoka (Professeurs, Laboratoire d'Analyse Isotopique et Electrochimique de Métabolismes, LAIEM - UMR-CNRS 6006, Faculté des Sciences et des Techniques de Nantes), relu par Guillaume Champion (professeur agrégé à l'ENS).     Table des mati...
Diaporama constitué par Anouk Galtayries (Maître de conférences à l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie Paris (ENSCP), laboratoire de Physico-Chimie des Surfaces).
Diaporama constitué par Anouk Galtayries (Maître de conférences à l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie Paris (ENSCP), laboratoire de Physico-Chimie des Surfaces).       Ce diaporama peut être visualisé en cliquant régulièrement sur l'image ci-dessous : Ce...
Dès 1853, Dubrunfaut propose d'utiliser la dialyse (sans la nommer) pour séparer industriellement les sels de potassium (chlorure et nitrate) du saccharose des mélasses dont ils gênent la cristallisation ; la membrane utilisée était en parchemin et cet auteur montre que le saccharose traverse cinq fois moins vite que le chlorure de potassium. C'est en 1861 que Graham utilise plus largement ce procédé et lui donne le nom de dialyse ...
  Article rédigé par C. Cun (Centre de recherche et de contrôle des eaux de Paris (CRECEP), Paris), relu par H. Soyer (professeur agrégée à l'ENS, Paris).   Table des matières I. Un peu d'histoire... II. Dialyse et autres techniques III. Techniques é...
L'adsorption est un phénomène de surface universel. En effet, toute surface est constituée d'atomes n'ayant pas toutes leurs liaisons chimiques satisfaites. Cette surface a donc tendance à combler ce manque en captant les atomes et molécules passant à proximité. Les chimistes travaillant sur des réactifs de très haute pureté savent bien la difficulté qu'il y a à éliminer les impuretés adsorbées sur la surface interne de leur montage.
Article rédigé par Serge Moreau (Expert groupe Air Liquide - Adsorption et adsorbants), relu par Hélène Soyer (professeur agrégée à l'ENS).     Table des matières Introduction Physisorption et chimisorption Les grands types d'...
L'eau est abondante sur terre, elle représente 1380 millions de km3. L'essentiel toutefois est constitué d'eau de mer (97,2 %) et de glace (2,15 %) inutilisables directement. L'eau douce, facilement disponible (lacs, fleuves, certaines eaux souterraines), ne représente que 0,07 % de la ressource totale soit environ un million de km3. Mais la répartition de cette eau est très inégale.
  Article rédigé par Viviane Renaudin (Maître de conférences au Département Génie Chimique, Génie des Procédés de l'IUT de Nancy Brabois, Université Henri Poincaré et chercheur au LSGC (Laboratoire des Sciences du Génie Chimique), CNRS, Nancy), relu par Guillaume Champion (professeur agrég...
L'inhalation ou l'ingestion chronique de particules de peinture à base d'oxydes de plomb ou de cérusite par les peintres ou les occupants de logements insalubres notamment des enfants en bas-âge, peut être la source de graves contaminations.
  Article rédigé par Michel Meyer (Chargé de recherche - Laboratoire d'Ingénierie Moléculaire pour la Séparation et les Applications des Gaz (LIMSAG) - UMR 5633 - Université de Bourgogne), relu par Jean-Claude Chottard (Professeur d'université - Laboratoire de Chimie et Biochimie Pharmacologiques et Toxicologiques - CNRS...
Compte tenu du coût et de l'ampleur de la tâche, le remplacement de la totalité des canalisations et des branchements en plomb est une opération de longue haleine qui s'échelonnera probablement sur plusieurs décennies. Dans ce contexte, le contrôle de la corrosion, l'identification des zones à risque et la mise en oeuvre de technologies de traitement palliatif paraissent être les trois mesures les plus appropriées pour répondre de manière globale aux problèmes sanitaires posés par le plomb.
  Article rédigé par Michel Meyer (Chargé de recherche - Laboratoire d'Ingénierie Moléculaire pour la Séparation et les Applications des Gaz (LIMSAG) - UMR 5633 - Université de Bourgogne), relu par Claude Mesnil (professeur CPGE au lycée Hoche, Versailles). Cet article fait partie du dossier pluridisciplinaire sur l'eau...
Le contact entre l'eau et le plomb métallique donne inévitablement lieu à des phénomènes de corrosion dont l'ampleur dépend aussi bien des propriétés physico-chimiques du fluide que des caractéristiques du réseau. Dans le cas de tuyaux anciens entartrés, la contamination de l'eau par dissolution partielle des phases minérales déposées sera gouvernée par ces mêmes facteurs.
  Article rédigé par Michel Meyer (Chargé de recherche - Laboratoire d'Ingénierie Moléculaire pour la Séparation et les Applications des Gaz (LIMSAG) - UMR 5633 - Université de Bourgogne), relu par Claude Mesnil (professeur CPGE au lycée Hoche, Versailles). Cet article fait partie du dossier pluridisciplinaire sur l'eau...
Schématiquement, l'eau évolue entre trois secteurs : les océans (l'hydrosphère), l'atmosphère et les sols (lithosphère). La terre recevant l'énergie solaire, l'hydrosphère chauffée s'évapore, conduisant à la présence d'eau dans l'atmosphère. Cette eau, suite à un refroidissement de l'air, se condense en gouttes ou cristaux de glace et se retrouve précipitée sous forme de pluie, neige ou grêle sur la lithosphère ...
  Article rédigé par C. Cun (Centre de recherche et de contrôle des eaux de Paris (CRECEP), Paris), relu par H. Soyer (professeur agrégée à l'ENS, Paris). Cet article fait partie du dossier pluridisciplinaire sur l'eau.   Table des matières Article Bibliographie...