La fluorescence contrainte dans les écailles des papillons
Print Print
Publié le 05/02/2013
Résumé

Des chercheurs de l’équipe « Nanostructures et optiques » de l’INSP étudient les structures photoniques fluorescentes développées par certains insectes.

Un modèle pour de nouveaux dispositifs photoniques ?

 

 

Des chercheurs de l’équipe « Nanostructures et optiques » de l’INSP étudient les structures photoniques fluorescentes développées par certains insectes. Généralement, ces structures ont la fonction d’interface entre l’animal et le monde extérieur et participent à plusieurs fonctions vitales. Certaines espèces ont ajouté à leur palette lumineuse la fluorescence contrainte, c’est-à-dire générée au sein même du cristal photonique. Ce phénomène constitue une importante source d’inspiration pour les chercheurs et ingénieurs dans de nombreux domaines comme les biocapteurs, les cellules photovoltaïques de nouvelle génération, les fibres optiques structurées…

 

Pour en savoir plus : Lire l'intégralité de l'article sur le site de l'Institut des NanoSciences de Paris (INSP)

 
 
 
 
Dernières publications