Nanomonde, nanosciences et nanotechnologies
Print Print
Publié le 01/04/2006
Résumé

Le « nanomonde » est le domaine des «nano-objets » : les objets de taille inférieure à cent nanomètres (un nanomètre = un milliardième de mètre). Un grand nombre de nouveaux procédés technologiques, les « nanotechnologies », se développent autour de ces objets et certains prédisent un nouveau bouleversement technologique comparable à la révolution informatique.

 

Diaporama réalisé par Damien Baigl (chercheur au département de chimie de l'Ecole Normale Supérieure), relu par Hagop Demirdjian (professeur agrégé à l'ENS).

 


Table des matières

Introduction

Le « nanomonde » est le domaine des «nano-objets » : les objets de taille inférieure à cent nanomètres (un nanomètre = un milliardième de mètre). Un grand nombre de nouveaux procédés technologiques, les « nanotechnologies », se développent autour de ces objets et certains prédisent un nouveau bouleversement technologique comparable à la révolution informatique.

L'intérêt premier du passage à l'échelle nanométrique est de pousser la miniaturisation à l'extrême, mais les nano-objets, du fait même de leur très faible taille, présentent également des propriétés uniques. Par exemple, à cette échelle, la matière est le siège de phénomènes quantiques qui sont masqués à plus grande échelle. Ces phénomènes ouvrent la voie à des applications inédites et inconcevables jusqu'à présent.

L'appellation « nanosciences » regroupe l'ensemble des sciences qui étudient et fabriquent les nano-objets. Ces sciences sont multidisciplinaires, plusieurs branches de la chimie, de la physique et de la biologie y contribuent. Les défis à relever sont nombreux : il faut d'abord voir à l'échelle nanométrique, cela implique le développement et l'utilisation d'outils adéquats. Il faut ensuite construire les structures. Pour cela, deux approches sont actuellement mises en oeuvre : la miniaturisation de plus en plus poussée des structures micrométriques (approche descendante) et l'assemblage des atomes ou des molécules par le biais de réactions chimiques ou de principes physiques (approche ascendante). Les structures réalisées en faisant appel à ces méthodes sont déjà utilisées dans des applications dont nous donnerons quelques exemples, puis nous décrirons les projets de conception de structures biomimétiques, c'est-à-dire inspirées des molécules du vivant et imitant leur comportement.

Ressources en ligne - Bibliographie

Ressources en ligne

Bibliographie

« Chimie moléculaire et nanosciences » L'actualité chimique N° 290-291, 2005.

« Les nanosciences. Nanotechnologie et nanophysique » M. Lahmani, C. Dupas, P. Houdy, Belin, 2004 (niveau L3-M1).

 
 

Présentation