La chimie et la physique, outils d'investigation des œuvres d'art

 

Une conférence donnée dans le cadre de la journée de formation « FormaSciences » sur le thème : Lumière et Son, à l'ENS de Lyon.

Formasciences est une journée de formation (inscrite au PAF) s'adressant aux professeurs de PC et SVT organisée par l'ENS de Lyon et l'UCBL par un groupe composé d'enseignants/chercheurs et de professeurs du secondaire des deux disciplines. Elle est destinée à la fois à renforcer les connaissances scientifiques des enseignants, à décloisonner les disciplines et à susciter des échanges et projets communs entre les établissements d’enseignement et les laboratoires.


Une conférence de Anne Pillonnet, chercheuse à l'« Institut Lumière Matière » et de Davy Carole, chercheur au « Laboratoire des Multimatériaux et Interfaces ».
 

L’analyse d’une œuvre d’art commence par un travail d’observation et de réflexion. Il s’appuie sur la sensibilité et l’expertise en histoire de l’art de l’observateur.

Depuis deux décennies, les avancées en chimie et physique ont permis de développer de nouveaux outils d’investigation des œuvres d’art. Ceci permet de collecter un faisceau d’informations sur l’œuvre : datation, identification des matériaux, analyse de la mise en œuvre. Ces données se sont révélées très utiles aux conservateurs en permettant l’authentification des œuvres et en fournissant une aide à la restauration de celles-ci.
 

Dans cette conférence, les méthodes d’analyse des œuvres seront présentées, en soulignant le principe, les domaines d’application et les limitations. Des exemples illustreront cette présentation, notamment en s’appuyant sur des œuvres d’art présentes au Musée des Beaux-Arts de Lyon.
 

Le diaporama de la conférence est fourni au format PDF. 


Prise de vue : A. M'Baé - Réalisation : D. Chareyron @ 2017 ENS de Lyon.