Nouveautés
Plusieurs métaux de transition jouent un rôle décisif en chimie biologique et en santé humaine. Nous nous intéressons ici au rôle joué par le fer dans le paludisme, ainsi qu’à la façon dont cette réactivité peut être utilisée pour mettre au point de nouveaux médicaments.    
Article rédigé par Anne ROBERT, Directrice de Recherche CNRS au Laboratoire de Chimie de Coordination de Toulouse, et mis en forme par Claire VILAIN (responsable éditoriale du site ENS-DGESCO CultureSciences-Chimie).   Plusieurs métaux de transition jouent un rôle décisif en chimie biologique et en santé humaine. Nous nous intéressons ici au rôle joué par le fer dans le paludisme, ainsi qu’à la façon dont cette réactivité peut être utilisée pour mettre au point de nouveaux médicaments.   I. Le paludisme   Le corps humain contient 4 à 5 grammes de fer (pour un adulte de 70 kg environ) ; 70% de ce fer est contenu dans l’hémoglobine,...
Article rédigé par Claire VILAIN (responsable éditoriale du site CultureSciences-Chimie) à partir d'une présentation d'Amandine GUERINOT, chercheuse au laboratoire de chimie organique de l'Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielles (ESPCI), lors du colloque interdisciplinaire "Le fer dans tous ses états", organisé par le CNRS. Le fer est le métal le plus abondant sur Terre, après l'aluminium ; c’est aussi le plus utilisé par les sociétés humaines, notamment sous forme d’aciers ou d’alliages. De par ses propriétés physico-chimiques qui découlent de ses états électroniques divers, l’élé...
2La notion de « vert » a fait l’objet de débats, certains y voyant une association directe aux plantes ou à la biomasse, d’autres le prenant pour un synonyme de « renouvelable ». Les piles à combustible sont considérées comme des alternatives renouvelables pour la production d’électricité, et au sein des biopiles à combustible la biomasse peut être utilisée à la fois pour fournir le combustible mais aussi le catalyseur qui est lui-même par nature renouvelable. Dans cet article, la notion de production verte d’électricité prend donc tout son sens et tous les sens.
Article rédigé par Elisabeth Lojou, Directeur de Recherche CNRS, secrétaire du Groupe Français de Bioélectrochimie ( http://bioelectrochimie-gfb.org/ ) Laboratoire de Bioénergétique et Ingénierie des Protéines, UMR 7281, CNRS-AMU 31 Chemin Aiguier, 13009 Marseille, France. lojou@imm.cnrs.fr Mise en forme: Claire VILAIN, responsable éditoriale du site CultureSciences-Chimie   Table des matières: 1. Introduction 2. Des catalyseurs biologiques pour les piles à combustibles 3. Comment assurer la connexion électrique des objets supramoléculaires? 4. Des matrices tridimensionnelles pour lever la limitation...
Diaporama de la conférence de René SABOT, enseignant-chercheur au Laboratoire des Sciences de l'Ingénieur pour l'Environnement (LASIE) de l'Université de La Rochelle, donnée dans le cadre du congrès de l'Union des Professeurs de Physique et Chimie (UdPPC) en octobre 2015.
  Diaporama de la conférence de René SABOT, enseignant-chercheur au Laboratoire des Sciences de l'Ingénieur pour l'Environnement (LASIE) de l'Université de La Rochelle, donnée dans le cadre du congrès de l'Union des Professeurs de Physique et Chimie (UdPPC) en octobre 2015. Des commentaires plus précis concernant chaque diapositive seront publiés ultérieurement.   Pour en savoir plus sur le LASIE   Pour en savoir plus sur l'UDPPC et son congrès annuel
Brevetée en 2003 par le pharmacien chinois Hon Lik, la cigarette électronique apparaît sur le marché français en 2010. La vente de ce dispositif a connu une forte croissance au cours des cinq dernières années : en 2013, plus de 10 millions de français l’avaient essayée. Que contient une cigarette électronique ? Est-elle vraiment moins nocive que la cigarette dite « classique » ?
Article rédigé par Lucy SAUVARD et Lila BOUESSEL-DUBOURG (Anciennes Etudiantes Normaliennes au Département de Chimie de l'Ecole Normale Supérieure), édité par Claire VILAIN (Responsable Editoriale CultureSciences-Chimie).   Table des matières 1. Définition, composition et fonctionnement de l'e-cigarette a) Définition b) Mécanisme c) composition du e-liquide   2. E-cigarette vs cigarette a) Rappel sur les dangers de la cigarette classique b) Comparaison avec la e-cigarette   3. Bon ou mauvais? a) La cigarette électronique: un médicament? b) Cigarette électronique et législation     1. D...
Le 12 octobre 2015 a eu lieu à l'Espace des Sciences Pierre-Gilles de Gennes (ESPGG) une conférence de Damien BAIGL, Manos ANYFANTAKIS et Nikita KAKOVINE (Département de Chimie de l'Ecole Normale Supérieure). Peut-on manipuler des gouttes avec de la lumière ?    
Le 12 octobre 2015 a eu lieu à l'Espace des Sciences Pierre-Gilles de Gennes (ESPGG) une conférence expérimentale de Damien BAIGL, Manos ANYFANTAKIS et Nikita KAKOVINE (Département de Chimie de l'Ecole Normale Supérieure).   Peut-on manipuler des gouttes avec de la lumière ?   Damien BAIGL et son équipe montrent, à l’aide de quelques expériences, comment utiliser la lumière pour contrôler la génération, le déplacement, le mélange ou le séchage de gouttes de compositions variées (eau, huile, milieu organique, suspension colloïdale, bactéries et même du vrai café !). Ainsi dirigées par la lumi...
Tomas Lindhal, Paul Modrich et Aziz Sancar viennent d’obtenir le prix Nobel de Chimie pour leurs travaux, réalisés de manière indépendante, concernant les mécanismes de réparation de l’ADN au sein des cellules.
Brève rédigée et mise en forme par Claire VILAIN (professeur agrégée responsable du site ENS-DGESCO CultureSciences-Chimie) Table des matières: 1. L’instabilité de l’ADN 2. La réparation par excision de bases (Base Excision Repair) 3. La réparation par excision de nucléotides 4. La réparation des mauvaises associations 5. Et si les systèmes de réparation de l’ADN fonctionnent mal ?   Tomas Lindhal, Paul Modrich et Aziz Sancar viennent d’obtenir le prix Nobel de Chimie pour leurs travaux, réalisés de manière indépendante, concernant les mécanismes de réparation de l’ADN au sein des cellules.   1. L...
Après plus d’un siècle de recherches, l’existence du cyanoforme (ou tricyanométhane), l’un des plus fort acide organique (pKA = -5,1 dans l’eau), est enfin confirmée. Des chercheurs de l’université Ludwig Maximilian de Munich expliquent dans un article du 18 septembre 2015 de la revue Angewandte Chemie International Edition dans quelles conditions ils sont parvenus à caractériser cette espèce.
Brève mise en forme par Claire VILAIN (professeur agrégée responsable du site ENS-DGESCO CultureSciences-Chimie)   Après plus d’un siècle de recherches, l’existence du cyanoforme (ou tricyanométhane), l’un des plus fort acide organique (pKA = -5,1 dans l’eau), est enfin confirmée. Des chercheurs de l’université Ludwig Maximilian de Munich expliquent dans un article du 18 septembre 2015 de la revue Angewandte Chemie International Edition dans quelles conditions ils sont parvenus à caractériser cette espèce.   Ce composé, qui apparaît pourtant dans de nombreux manuels de chimie, n’avait jamais été synthétisé...
La chimie est une science expérimentale. Elle prédit des comportements de la matière qui doivent pouvoir être vérifiés par l'expérience. Pour accéder aux grandeurs qui caractérisent la matière, le chimiste doit faire des mesures. Il est important de connaître l'incertitude des mesures selon ce que l'on veut faire des résultats.
Article rédigé par Hugo Bessone et Pierre Jacquemot (Etudiants au Magistère de Chimie de l'Ecole Normale Supérieure), édité par Nicolas Lévy (Responsable Editorial CultureSciences-Chimie). Tables des Matières Pourquoi a-t-on besoin des incertitudes au laboratoire ? Comment donner le résultat d'une mesure ? Incertitudes de type A Incertitudes de type B Que dire des chiffres significatifs ? Exemple d'application du calcul d'incertitude : Dosage de la dureté d'une eau par la méthode de MOHR Détermination de type A de l'incertitude Détermination de type B de l'incertitude...
Vitamines, boissons allégées, certains sirops pour la toux…. Tous un point commun : l’aspartame. Cette utilisation généralisée a conduit à la grande médiatisation d’un sujet où les données scientifiques se mêlent parfois à la désinformation. Nous proposons ainsi de donner une vue d’ensemble des connaissances actuelles au sujet de l’aspartame.
Article rédigé par Lucie Esteoule, Benoît Grosjean, Olivier Nguyen et Elsa Perrin (Etudiants au magistère de Chimie de l'Ecole Normale Supérieure), édité par Nicolas Lévy (Responsable Editorial CultureSciences-Chimie). Table des Matières Introduction Bref Historique Aspartame, la molécule chimique Aspect chimique Synthèse de l'aspartame Origine du pouvoir sucrant de l'aspartame Aspects biochimiques : métabolisation de l'aspartame Aspartate Phénylalanine Méthanol Toxicologie Cancérogénèse de l'aspartame Crise d...
Syndiquer le contenu