Nouveautés
Cette ressource est la première d'une série de ressources sur les polymères, en support du programme de chimie de la classe préparatoire PC.  
Les énergies renouvelables, solaire et éolienne, sont destinées à constituer des éléments majeurs de notre mix énergétique, à la place des énergies fossiles et nucléaire. Leur inconvénient principal réside dans leur intermittence, qui peut être résolu en partie par le développement de technologies de stockage d’énergie, électrochimique et chimique. La photosynthèse naturelle, un processus qui permet à certains organismes vivants dits photosynthétiques d’utiliser l’énergie du soleil pour convertir l’eau et le dioxyde de carbone en oxygène, hydrogène et en molécules carbonées riches en énergie (la biomasse), constitue une source d’inspiration fascinante. Certains dispositifs de stockage d’énergie de demain mettront en œuvre une photosynthèse artificielle dont les principes sont décrits dans cet article. 
Plusieurs métaux de transition jouent un rôle décisif en chimie biologique et en santé humaine. Nous nous intéressons ici au rôle joué par le fer dans le paludisme, ainsi qu’à la façon dont cette réactivité peut être utilisée pour mettre au point de nouveaux médicaments.    
2La notion de « vert » a fait l’objet de débats, certains y voyant une association directe aux plantes ou à la biomasse, d’autres le prenant pour un synonyme de « renouvelable ». Les piles à combustible sont considérées comme des alternatives renouvelables pour la production d’électricité, et au sein des biopiles à combustible la biomasse peut être utilisée à la fois pour fournir le combustible mais aussi le catalyseur qui est lui-même par nature renouvelable. Dans cet article, la notion de production verte d’électricité prend donc tout son sens et tous les sens.
Diaporama de la conférence de René SABOT, enseignant-chercheur au Laboratoire des Sciences de l'Ingénieur pour l'Environnement (LASIE) de l'Université de La Rochelle, donnée dans le cadre du congrès de l'Union des Professeurs de Physique et Chimie (UdPPC) en octobre 2015.
Brevetée en 2003 par le pharmacien chinois Hon Lik, la cigarette électronique apparaît sur le marché français en 2010. La vente de ce dispositif a connu une forte croissance au cours des cinq dernières années : en 2013, plus de 10 millions de français l’avaient essayée. Que contient une cigarette électronique ? Est-elle vraiment moins nocive que la cigarette dite « classique » ?
Le 12 octobre 2015 a eu lieu à l'Espace des Sciences Pierre-Gilles de Gennes (ESPGG) une conférence de Damien BAIGL, Manos ANYFANTAKIS et Nikita KAKOVINE (Département de Chimie de l'Ecole Normale Supérieure). Peut-on manipuler des gouttes avec de la lumière ?    
Tomas Lindhal, Paul Modrich et Aziz Sancar viennent d’obtenir le prix Nobel de Chimie pour leurs travaux, réalisés de manière indépendante, concernant les mécanismes de réparation de l’ADN au sein des cellules.
Après plus d’un siècle de recherches, l’existence du cyanoforme (ou tricyanométhane), l’un des plus fort acide organique (pKA = -5,1 dans l’eau), est enfin confirmée. Des chercheurs de l’université Ludwig Maximilian de Munich expliquent dans un article du 18 septembre 2015 de la revue Angewandte Chemie International Edition dans quelles conditions ils sont parvenus à caractériser cette espèce.
Syndiquer le contenu