Nouveautés
D'une idée « naturelle », l’eau apparaît comme le solvant le plus vert qu’il soit. Bien qu'utilisée comme solvant depuis les débuts de la synthèse organique, l’émergence du concept de chimie verte a généré un regain d’intérêt pour l’eau en tant que solvant. Néanmoins, son utilisation comme solvant pose plusieurs difficultés que nous abordons dans cet article.
Dans cette conférence nous nous intéresserons à l’électron tel qu’il se manifeste en chimie et en biologie. En effet, si l’électron est une particule élémentaire individuelle pour le physicien, en chimie les temps de vie des électrons libres sont trop faibles pour qu’ils se manifestent comme tels sauf aux temps ultracourts. L’électron « chimique » est ainsi toujours associé à un édifice atomique ou moléculaire bien plus grand mais auquel il confère sa réactivité chimique et biologique.
La passionnante saga des caoutchoucs synthétiques a commencé il y a 100 ans par une idée et un brevet et elle est loin d’être terminée. En 1909, le chimiste Fritz Hofmann parvenait à produire une substance élastique, le méthylisoprène, posant ainsi la première pierre de l’édifice des caoutchoucs synthétiques.
La définition de la mole, unité de mesure des quantités de matière du Système International, date de 1971 soit il y a seulement 41 ans ! Le nombre d'entités (atomes, molécules, ions, électrons, etc.) contenues dans une mole est connue sous le nom de constante d'Avogadro. C'est l'histoire particulière de cette constante et du scientifique dont elle porte le nom que nous allons détailler dans cet article.
Panique dans l’étable ! A la fin des années 1980, les cas de vaches « folles » augmentent de manière considérable passant de rarissimes à plusieurs dizaines de milliers entre 1986 et 1992 ! Cette maladie ressemble fort à la tremblante du mouton, connue depuis de nombreuses années. Les recherches ont conduit à désigner un coupable : une protéine appelé prion.
Même si les batteries lithium-ion ont, depuis quelques années, déjà remplacé les vieilles batteries nickel-cadmium dans nos ordinateurs portables (et dans de nombreux autres appareils nomades), elles pourraient bientôt laisser, à leur tour, la place à un nouveau type de batteries « lithium-soufre ». Un nouveau type de batteries qui équiperaient nos futures voitures, hybrides et électriques.
Des chercheurs du LCBM (CEA-CNRS-Université J. Fourier, Grenoble), de l’Iramis (CEA, Saclay) ainsi qu’une équipe du Liten (CEA, Grenoble) ont combiné nanosciences et chimie bio-inspirée pour élaborer, pour la première fois, un matériau capable de catalyser sans platine aussi bien la production d’hydrogène que son utilisation dans les piles à combustible dites « piles à hydrogène ».
Parmi les polymères, les polyamides occupent une place particulière que leur vaut leur popularité due à l’universalité de leurs fibres, qui se traduit par une production ayant avoisiné 6,8 millions de tonnes en 2011. Les principaux matériaux et fibres à base de polyamides (PA) sont le nylon, le Perlon®, le Rilsan® et le Kevlar®.
La chimie verte a pour but de concevoir des produits et des procédés chimiques permettant de réduire voire d’éliminer l’utilisation et la synthèse de substances dangereuses. Il s’agit d’encourager les chimistes à considérer l’impact environnemental des produits chimiques et de leur synthèse dès la conception.
Nous retrouvons dans les quasi-cristaux, les mosaïques fascinantes du monde Arabe, reproduites à l'échelle atomique : des motifs réguliers qui ne se répètent jamais. Pourtant, depuis les travaux du français Abbé Haüy en 1784, un cristal est classiquement défini comme suit : "un cristal est une substance au sein de laquelle, les constituants  sont assemblés selon un ordre régulier, répétition périodique d'un motif tri-dimensionnel".
Syndiquer le contenu