Drôles de machines moléculaires, dans les coulisses de la recherche

5 octobre 2016, à l’ISIS, laboratoire de recherche du CNRS et de l’Université de Strasbourg. Abasourdi, Jean Pierre Sauvage raccroche le téléphone. Il a du mal à croire ce qu’il vient d’entendre. Le comité Nobel vient de lui attribuer, de même qu’à ses confrères James Fraser Stoddart et Bernard Lucas Feringa, le très convoité prix Nobel de chimie. Replongeons nous avec lui dans l’aventure des machines moléculaires.