Prix Nobel de Chimie 2017
Print Print
Publié le 06/10/2017
Résumé

Le prix Nobel de Chimie 2017 a été décerné à Jacques Dubochet (Université de Lausanne, Suissse), Joachim Frank (Université de Columbia, New-York, Etats-Unis) et Richard Henderson (Université de Cambridge, Grande-Bretagne) pour leurs travaux sur la cryo-microscopie électronique permettant d'étudier la structure moléculaire de système biologiques complexes, notamment la structure de protéines en solution.

Le prix Nobel de Chimie 2017 a été décerné à Jacques Dubochet (Université de Lausanne, Suissse), Joachim Frank (Université de Columbia, New-York, Etats-Unis) et Richard Henderson (Université de Cambridge, Grande-Bretagne) pour leurs travaux sur la cryo-microscopie électronique permettant d'étudier la structure moléculaire de système biologiques complexes, notamment la structure de protéines en solution.

Si la microscopie électronique a longtemps été considérée comme inadaptée pour l'étude de systèmes biologiques vivants parce que le vide nécessaire à l'analyse conduisait à l'évaporation de l'eau de l'échantillon biologique et donc à la dénaturation des protéines qu'il contenait. 

Une avancée majeure a été réalisée par Jacques Dubochet lorsqu'il a réussi à "vitrifier" l'eau d'un échantillon en travaillant à -196°C. Les protéines de l'échantillon se trouvent alors "figées" dans la matrice aqueuse et observables en microscopie électronique.

En 2013, cette technique d'imagerie atteint la résolution atomique.

Résolution avant 2013 (à gauche) et de nos jours (à droite). © Martin Högbom, The Royal Swedish Academy of Sciences

Elle est maintenant utilisée fréquemment par les biologistes et biochimistes et a notamment permis récemment d'étudier la structure du virus Zika.

 
 
 
 
Dernières publications