Structure et propriétés
Ce dossier présente le calcul des décomptes d’électrons dans les complexes des métaux de transition. Après la définition de diverses grandeurs (nombre total d’électron, nombre d’oxydation, configuration dn) et la façon de les calculer, des justifications théoriques de certaines simplifications sont présentées. Pour quelles raisons attribue-t-on la paire de liaison au ligand ? Comment justifie-t-on le calcul de n dans la configuration dn ? Dans quelles conditions peut-on simplifier un ligand Lx en un ligand L ? Ce dossier développe également l’établissement de la règle des 18 électrons et certaines de ses exceptions sont discutées. Enfin, des applications de ces décomptes sont proposées : le phénomène de rétro-donation est notamment abordé dans le dernier volet. Ce dossier est publié en 4 volets et sera également publié dans le BUP, revue de l'Union des Professeurs de Physique et Chimie: 1er volet, donnant la définition de diverses grandeurs (nombre total d’électron, nombre d’oxydation, configuration dn) et la façon de les calculer; 2ème volet, apportant des justifications théoriques et se terminant par l'établissement de la règle des 18 électrons; 3ème volet, montrant les applications des décomptes électroniques aux complexes de borohydrures et au complexe TiCl4.  4ème volet, ci-dessous, traitant du phénomène de rétro-donation et des complexes de dihydrogène.
Dossier rédigé par François Volatron et Patrick Chaquin, respectivement chercheur CNRS et professeur émérite au laboratoire de chimie théorique, Sorbonne Université, site de Jussieu. Dossier relu par: Rémi LE ROUX et Jean-Baptiste ROTA, professeurs de chimie en CPGE PC; Claire VILAIN, responsable éditoriale du site...
Ce dossier présente le calcul des décomptes d’électrons dans les complexes des métaux de transition. Après la définition de diverses grandeurs (nombre total d’électron, nombre d’oxydation, configuration dn) et la façon de les calculer, des justifications théoriques de certaines simplifications sont présentées. Pour quelles raisons attribue-t-on la paire de liaison au ligand ? Comment justifie-t-on le calcul de n dans la configuration dn ? Dans quelles conditions peut-on simplifier un ligand Lx en un ligand L ? Ce dossier développe également l’établissement de la règle des 18 électrons et certaines de ses exceptions sont discutées. Enfin, des applications de ces décomptes sont proposées : le phénomène de rétro-donation est notamment abordé dans le dernier volet. Ce dossier est publié en 4 volets et sera également publié dans le BUP, revue de l'Union des Professeurs de Physique et Chimie: 1er volet, donnant la définition de diverses grandeurs (nombre total d’électron, nombre d’oxydation, configuration dn) et la façon de les calculer; 2ème volet, apportant des justifications théoriques et se terminant par l'établissement de la règle des 18 électrons; 3ème volet, ci-dessous, montrant les applications des décomptes électroniques aux complexes de borohydrures et au complexe TiCl4.  4ème volet, traitant du phénomène de rétro-donation et des complexes de dihydrogène.
Dossier rédigé par François Volatron et Patrick Chaquin, respectivement chercheur CNRS et professeur émérite au laboratoire de chimie théorique, Sorbonne Université, site de Jussieu. Dossier relu par: Rémi LE ROUX et Jean-Baptiste ROTA, professeurs de chimie en CPGE PC; Claire VILAIN, responsable éditoriale du site...
Ce dossier présente le calcul des décomptes d’électrons dans les complexes des métaux de transition. Après la définition de diverses grandeurs (nombre total d’électron, nombre d’oxydation, configuration dn) et la façon de les calculer, des justifications théoriques de certaines simplifications sont présentées. Pour quelles raisons attribue-t-on la paire de liaison au ligand ? Comment justifie-t-on le calcul de n dans la configuration dn ? Dans quelles conditions peut-on simplifier un ligand Lx en un ligand L ? Ce dossier développe également l’établissement de la règle des 18 électrons et certaines de ses exceptions sont discutées. Enfin, des applications de ces décomptes sont proposées : le phénomène de rétro-donation est notamment abordé dans le dernier volet. Ce dossier est publié en 4 volets et sera également publié dans le BUP, revue de l'Union des Professeurs de Physique et Chimie: 1er volet, donnant la définition de diverses grandeurs (nombre total d’électron, nombre d’oxydation, configuration dn) et la façon de les calculer; 2ème volet, ci-dessous, apportant des justifications théoriques et se terminant par l'établissement de la règle des 18 électrons; 3ème volet, montrant les applications des décomptes électroniques aux complexes de borohydrures et au complexe TiCl4.  4ème volet, traitant du phénomène de rétro-donation et des complexes de dihydrogène.
Dossier rédigé par François Volatron et Patrick Chaquin, respectivement chercheur CNRS et professeur émérite au laboratoire de chimie théorique, Sorbonne Université, site de Jussieu. Dossier relu par: Rémi LE ROUX et Jean-Baptiste ROTA, professeurs de chimie en CPGE PC; Claire VILAIN, responsable éditoriale du site...
Ce dossier présente le calcul des décomptes d’électrons dans les complexes des métaux de transition. Après la définition de diverses grandeurs (nombre total d’électron, nombre d’oxydation, configuration dn) et la façon de les calculer, des justifications théoriques de certaines simplifications sont présentées. Pour quelles raisons attribue-t-on la paire de liaison au ligand ? Comment justifie-t-on le calcul de n dans la configuration dn ? Dans quelles conditions peut-on simplifier un ligand Lx en un ligand L ? Ce dossier développe également l’établissement de la règle des 18 électrons et certaines de ses exceptions sont discutées. Enfin, des applications de ces décomptes sont proposées : le phénomène de rétro-donation est notamment abordé dans le dernier volet. Ce dossier est publié en 4 volets et sera également publié dans le BUP, revue de l'Union des Professeurs de Physique et Chimie: 1er volet, ci-dessous, donnant la définition de diverses grandeurs (nombre total d’électron, nombre d’oxydation, configuration dn) et la façon de les calculer; 2ème volet, apportant des justifications théoriques et se terminant par l'établissement de la règle des 18 électrons; 3ème volet, montrant les applications des décomptes électroniques aux complexes de borohydrures et au complexe TiCl4.  4ème volet, traitant du phénomène de rétro-donation et des complexes de dihydrogène.  
Dossier rédigé par François Volatron et Patrick Chaquin, respectivement chercheur CNRS et professeur émérite au laboratoire de chimie théorique, Sorbonne Université, site de Jussieu. Dossier relu par: Rémi LE ROUX et Jean-Baptiste ROTA, professeurs de chimie en CPGE PC; Claire VILAIN, responsable éditoriale du site...
L’année 2018 est une année historique dans le monde de la mesure. Elle marquera en effet la redéfinition du Système international (SI) et plus particulièrement de quatre de ses unités : le kilogramme, l’ampère, le kelvin et la mole.
 Afin d’en apprendre plus sur chacune des unités qui constitue le SI, le Laboratoire National de métrologie et d'Essais (LNE) organise, de mai à novembre 2018, un cycle de sept conférences grand public : Les jeudis de la mesure. Chacune de ces conférences permettra à tous de découvrir comment sont définies ces unités et...
Nanoparticules et nanomatériaux, qui font aujourd’hui partie du quotidien, sont l'objet d'intenses activités de recherche et d'une certaine médiatisation. Dans cet article, les notions de nanoparticules, nanotechnologies et nanosciences sont définies et l'intérêt pour cette échelle de la matière est explicité, en précisant notamment les propriétés particulières des nanoobjets. Les applications des nanoparticules à grande échelle, notamment dans le domaine de la catalyse, sont présentées.
Article rédigé par Sophie CARENCO, chercheuse au Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris (Sorbonne Université | CNRS | Collège de France); contact: sophie.carenco@upmc.fr. Article publié par Claire VILAIN, responsable éditoriale du site CultureSciences-Chimie. Table des matières Introduction Nanotechnologies,...
Le sens du goût permet d’évaluer la qualité des aliments dans notre bouche. La connaissance des mécanismes de perception des molécules sapides a fortement progressé durant ces vingt dernières années. À l’heure actuelle, nous savons comment est perçue toute l’étendue de l’espace chimique associé aux différentes saveurs grâce aux détecteurs gustatifs qui sont maintenant connus. Il est un lieu commun de dire que « des goûts et des couleurs, on ne discute pas ». Des analyses génétiques ont révélé que nos gènes pouvaient être à l’origine de variabilités interindividuelles et de l’incapacité de certains d’entre nous à percevoir certaines saveurs. 
Article rédigé par Loïc BRIAND, Directeur de Recherche à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) au Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation à Dijon (France). Contact : loic.briand@inra.fr. Article publié par Claire VILAIN, responsable éditoriale du site CultureSciences-Chimie.   Table des...
La peinture à l’huile, dont l’usage s’est généralisé à partir du XVe siècle, est un mélange d’au moins deux composés : un pigment dispersé dans un liant (l’huile). A ce mélange, les peintres ajoutaient éventuellement des médiums, pour en modifier les propriétés physiques : parmi eux se trouvent les megilps et les gumtions, utilisés notamment par les peintres anglais du XIXe siècle, en particulier J. M. W. Turner. Les travaux de recherche sur ces médiums visent à reconstituer en laboratoire les recettes élaborées par les peintres pour les préparer et à mieux comprendre le rôle des principaux composants de ces médiums. L’objectif est d'appréhender la dégradation des peintures à l’huile contenant ces médiums, de manière à proposer des méthodes de conservation ou de restauration adaptées des œuvres contenant des megilps ou des gumtions.
  Article rédigé par Hélène PASCO, doctorante au Laboratoire d’Archéologie Moléculaire et Structurale à l'Université Pierre et Marie Curie (Paris). Article publié par Claire VILAIN, responsable éditoriale du site CultureSciences-Chimie.     Table des matières: 1. La peinture à l...
  Prise de son et montage: Ecole Normale Supérieure, pour le portail SAVOIRS ENS.   Le portail SAVOIRS ENS donne accès au catalogue audiovisuel de l'École normale supérieure. Vous y trouverez les enregistrements de cours, séminaires, écoles d'été, conférences, semaines culturelles, journées d...
Série de quatre articles rédigés par Natan CAPOBIANCO et Gauthier ROISINE, anciens élèves normaliens au département de chimie de l’Ecole Normale Supérieure, relus par Gilles WALLEZ, professeur de chimie du solide à l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris. Les titres des articles sont les suivants : Un siècle de cristallographie, de la maille au cristal (1/2),  Un siècle de cristallographie, de la maille au cristal (2/2),  Le siècle de la cristallographie : de la diffraction des rayons X à la cristallographie (1/2), Le siècle de la cristallographie : de la diffraction des rayons X à la cristallographie (2/2), ci-dessous
  Article rédigé par Natan CAPOBIANCO et Gauthier ROISINE, anciens élèves normaliens au département de chimie de l’Ecole Normale Supérieure, relu par Gilles WALLEZ, professeur de chimie du solide à l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris, publié par Claire VILAIN, responsable éditoriale du site...