Thèmes pluridisciplinaires
L'eau est abondante sur terre, elle représente 1380 millions de km3. L'essentiel toutefois est constitué d'eau de mer (97,2 %) et de glace (2,15 %) inutilisables directement. L'eau douce, facilement disponible (lacs, fleuves, certaines eaux souterraines), ne représente que 0,07 % de la ressource totale soit environ un million de km3. Mais la répartition de cette eau est très inégale.
  Article rédigé par Viviane Renaudin (Maître de conférences au Département Génie Chimique, Génie des Procédés de l'IUT de Nancy Brabois, Université Henri Poincaré et chercheur au LSGC (Laboratoire des Sciences du Génie Chimique), CNRS, Nancy), relu par Guillaume Champion (professeur agrég...
L'inhalation ou l'ingestion chronique de particules de peinture à base d'oxydes de plomb ou de cérusite par les peintres ou les occupants de logements insalubres notamment des enfants en bas-âge, peut être la source de graves contaminations.
  Article rédigé par Michel Meyer (Chargé de recherche - Laboratoire d'Ingénierie Moléculaire pour la Séparation et les Applications des Gaz (LIMSAG) - UMR 5633 - Université de Bourgogne), relu par Jean-Claude Chottard (Professeur d'université - Laboratoire de Chimie et Biochimie Pharmacologiques et Toxicologiques - CNRS...
Compte tenu du coût et de l'ampleur de la tâche, le remplacement de la totalité des canalisations et des branchements en plomb est une opération de longue haleine qui s'échelonnera probablement sur plusieurs décennies. Dans ce contexte, le contrôle de la corrosion, l'identification des zones à risque et la mise en oeuvre de technologies de traitement palliatif paraissent être les trois mesures les plus appropriées pour répondre de manière globale aux problèmes sanitaires posés par le plomb.
  Article rédigé par Michel Meyer (Chargé de recherche - Laboratoire d'Ingénierie Moléculaire pour la Séparation et les Applications des Gaz (LIMSAG) - UMR 5633 - Université de Bourgogne), relu par Claude Mesnil (professeur CPGE au lycée Hoche, Versailles). Cet article fait partie du dossier pluridisciplinaire sur l'eau...
Le contact entre l'eau et le plomb métallique donne inévitablement lieu à des phénomènes de corrosion dont l'ampleur dépend aussi bien des propriétés physico-chimiques du fluide que des caractéristiques du réseau. Dans le cas de tuyaux anciens entartrés, la contamination de l'eau par dissolution partielle des phases minérales déposées sera gouvernée par ces mêmes facteurs.
  Article rédigé par Michel Meyer (Chargé de recherche - Laboratoire d'Ingénierie Moléculaire pour la Séparation et les Applications des Gaz (LIMSAG) - UMR 5633 - Université de Bourgogne), relu par Claude Mesnil (professeur CPGE au lycée Hoche, Versailles). Cet article fait partie du dossier pluridisciplinaire sur l'eau...
Schématiquement, l'eau évolue entre trois secteurs : les océans (l'hydrosphère), l'atmosphère et les sols (lithosphère). La terre recevant l'énergie solaire, l'hydrosphère chauffée s'évapore, conduisant à la présence d'eau dans l'atmosphère. Cette eau, suite à un refroidissement de l'air, se condense en gouttes ou cristaux de glace et se retrouve précipitée sous forme de pluie, neige ou grêle sur la lithosphère ...
  Article rédigé par C. Cun (Centre de recherche et de contrôle des eaux de Paris (CRECEP), Paris), relu par H. Soyer (professeur agrégée à l'ENS, Paris). Cet article fait partie du dossier pluridisciplinaire sur l'eau.   Table des matières Article Bibliographie...
La production d'eau de qualité suffisante pour satisfaire aux exigences sanitaires liées à la consommation humaine, constitue un enjeu majeur pour les décennies à venir. La contamination par les métaux, en particulier par les métaux lourds (plomb, cadmium, mercure...), requiert une attention particulière en raison de leur toxicité avérée, même à des teneurs extrêmement faibles.
  Article rédigé par Michel Meyer (Chargé de recherche - Laboratoire d'Ingénierie Moléculaire pour la Séparation et les Applications des Gaz (LIMSAG) - UMR 5633 - Universite de Bourgogne), relu par Emmanuel Sabban (professeur CPGE au lycée Henri IV, Paris). Cet article fait partie du dossier pluridisciplinaire sur l'eau...
Selon le pH de la solution, la couleur du jus de chou rouge évolue du rouge au jaune, en passant par toute une gamme de couleurs. Le chou rouge va donc pouvoir servir d'indicateur coloré acido-basique. Il va permettre de tester l'acidité de produits d'usage courant.
  Séquence expérimentale travaillée et relue par l'ensemble des professeurs agrégés de la préparation à l'agrégation de chimie de l'ENS 2002-2003.   Table des matières Introduction Protocole expérimental Observations et interprétations...
Le traitement ionisant des aliments est un procédé qui a pour but d'assainir et/ou d'augmenter la durée de conservation des aliments. Il n'est pas appelé à remplacer les traitements actuels mais doit être considéré comme complémentaire des méthodes classiques (froid, cuisson...). Toutefois, comme pour le nucléaire, « dont il est voisin », il est susceptible d'être rejeté « a priori » par un consommateur mal informé
  Article rédigé par J. Raffi (directeur du Laboratoire de radiolyse de la matière organique, issu du Laboratoire de recherche sur la qualité des aliments (LRMO/LARQUA), D52, CEA/UMR 6171, Marseille), relu par E. Sabban (professeur CPGE au Lycée Henri IV, Paris).     Table des matières...
La bergamote évoque pour beaucoup une confiserie de Nancy ou un composant des thés Earl Grey, mais d'autres n'en ont jamais entendu parler. Cependant, très peu savent que ce fruit est un agrume ressemblant à un gros citron, cultivé afin d'en extraire l'huile essentielle très prisée par les connaisseurs
  Extrait d'un rapport rédigé par un groupe d'élèves de l'ENSAIA : projet "filière Bergamote", sous la responsabilité de Christophe SCHWARTZ, Maître de conférence à l'ENSAIA (Nancy), relu par Valéry PRÉVOST, professeur CPGE au Lycée Corneille (Rouen).  ...
Le caoutchouc naturel est un polymère de l'isoprène (le 2-méthylbutadiène). Il est constitué de longues chaînes carbonées qui ont des interactions faibles entre elles. Il est possible de vulcaniser le caoutchouc en créant des liaisons chimiques entre les chaînes ; on obtient alors un polymère réticulé. Ce polymère vulcanisé fut découvert en 1839 par Charles Goodyear. Il fait preuve d'une rigidité plus grande que le caoutchouc à chaînes linéaires, qui peut être modulée en fonction de la quantité de soufre ajouté.
  Polymère : balle dure, balle molle.   Séquence expérimentale filmée, basée sur un film issu du site Chemical Education administré par l'équipe du Dr. George Bodner dans l'état d'...