Emmanuelle Charpentier, chercheuse au Max Planck Unit for the Science of Pathogens, à Berlin (Allemagne), et Jennifer A. Doudna, chercheuse à l'University of California, à Berkeley (Etats-Unis), ont obtenu le Prix Nobel de Chimie en 2020, pour la mise au point d'une méthode d'édition du génome.

Emmanuelle Charpentier et Jennifer A. Doudna, lauréates du Prix Nobel de Chimie 2020

Avec cet outil, appelé CRISPR-CAS9, qui s'apparente à des ciseaux à ADN, il est possible de modifier le génome d'êtres vivants de façon très précise. Cette technologie a révolutionné les sciences de la vie et va certainement ouvrir la voie à de nouvelles thérapies, notamment pour le traitement de cancers ou de maladies rares.

Pour en savoir plus