Introduction

Avec ses huit prix Nobel, elle a contribué à la grande comme à la petite histoire de la chimie en étant à la fois l'initiatrice du développement de nouveaux produits, de nouveaux mécanismes et de nouvelles techniques mais aussi le siège de compétitions, rivalités voire disputes entre scientifiques.

Favorisant l'émulation entre les membres de sa communauté et riche de sa longue histoire, la chimie des organométalliques constitue un domaine en soi de la chimie qui a encore de nombreuses choses à nous apporter tant au niveau fondamental qu'appliqué.

Ce travail a fait l'objet d'une présentation au cours d'un cycle d'exposés des étudiants de M1 du Magistère de Chimie de l'École normale supérieure sur le thème de Chimie, Histoire et Société le 15 janvier 2009. Le diaporama de cette présentation est fourni ci-après.

Documents à télécharger

decouverte_composes_organometalliques.pdf
Télécharger

Bibliographie

  • V. Grignard, Action de l'iodure de méthyle sur les cétones en présence de magnésium pour obtenir des alcools tertiaires,Thèse de doctorat (introduction), 1901.

  • C. Courtot , Notice sur la vie et les travaux de V. Grignard (1871-1935), Bull. Soc. Chim. Fr., 1936 (5), p.1433-1472.

  • A.J. Ihde, The development of modern chemistry, Dover, 1984.

À lire également
Prix Nobel de Chimie 2010 : Couplage carbone-carbone catalysé par le palladium en synthèse organique
Lire la suite
À lire également
Catalyse organométallique pour une chimie verte et durable
Lire la suite
À lire également
Catalyse organométallique : un retour vers l'âge de fer ?
Lire la suite
À lire également
L'écocatalyse, nouveau domaine de la chimie verte
Lire la suite