La classification périodique des éléments - La merveille fondamentale de l'univers

Parution

La classification périodique des éléments - La merveille fondamentale de l'univers

Publié le 14.01.20

Cette 3e édition mise à jour cible de manière originale et pertinente divers aspects souvent éparpillés de la classification périodique des éléments chimiques et présente le tout de manière cohérente et agréable à lire.

Cette classification est facile à comprendre dès l'instant où on se base sur la « mélodie secrète » qui justifie le positionnement des divers éléments chimiques dans des cases particulières (dont certaines avaient été laissées vides par Mendeleïev). Cette mélodie secrète est tout simplement l'ordre de remplissage des électrons au sein des divers types d'atomes. Entre-temps, la plupart des cases vides de Mendeleïev ont été remplies (on a découvert les éléments manquants). Très récemment, des éléments de courte durée de vie ont été découverts grâce à des accélérateurs de particules très puissants et ce, jusqu'à l'élément 118 qui complète et clôture le tableau. Chaque case contient maintenant l'élément ad hoc et, où que l'on regarde au loin dans notre galaxie, il n'y a que ces éléments-là que l'on trouve. Tout récemment, des noms IUPAC ont été attribués aux éléments 113, 115, 117 et 118. Ils devront s'appeler, respectivement, nihonium (113, Nh), moscovium (115, Mc), tennessine (devenu en 2017 selon la Société chimique de France tennesse, 117, Ts) et oganesson (118, Og).

Pour en savoir plus et consulter la page de l'éditeur

 

Partager cet article

Expérimentations en peinture à l’huile : l’exemple des médiums gels au XIXème siècle

En savoir plus
Success message!